L’UNPC Sud-Kivu demande la démission du chef de division des médias

L’Union nationale  de la presse du Congo, UNPC Sud-Kivu, exige la suspension voire le remplacement de Napoléon Kisala, le chef de division intérimaire de la communication et des médias dans la province.

Le président de l’UNPC Sud-Kivu, Darius Kitoka, vient de faire cette déclaration publique, ce mardi 21 juillet, à l’esplanade d’Internews sur l’avenue Mbaki dans la commune d’Ibanda.  La corporation reproche à Napoléon Kisala de surtaxer les maisons de presse. Ce dernier confond les émissions à caractère commercial et celles éducatives.

Pis encore, ce chef de division se donne la tâche de réguler les médias. Cette tâche relève plutôt de la compétence de l’UNPC et du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication, CSAC.

L’UNPC donne, au gouverneur du Sud-Kivu,  un ultimatum de 72 heures pour suspendre le chef de division intérimaire de la communication et des médias, Napoléon Kisala.

Faute de quoi, les maisons de presse et les journalistes ne vont plus collaborer avec ce service.

Les responsables des médias et les journalistes ont assisté à ce point de presse.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*