Tensions et polémiques dans les milieux des jeunes de Bukavu

Les multiples reports de l’élection du comité provincial de la jeunesse suscitent des débats en sens divers dans les milieux des jeunes. Plusieurs candidats, dont quelques jeunes femmes, convoitent la présidence de ce comité.

Le président du comité sortant, Mick Mutiki, explique que la crise sanitaire due au coronavirus est venue empirer la situation. La date de la tenue de l’élection devient incertaine.

Des sources proches de la société civile dénoncent le fait que les candidatures sont politisées. Certaines sont supportées par des hommes politiques et d’autres par des  responsables des confessions religieuses. Cependant, le conseil provincial de la jeunesse doit être apolitique et laïque.

Un certain mercredi 8 juillet 2020, il y a plus d’un mois, le collectif des électeurs et des candidats à ce scrutin ont adressé un mémorandum aux différentes autorités.

Selon eux, la jeunesse du Sud-Kivu manque un comité provincial élu démocratiquement et se sent fragilisée. Elle devrait contribuer au redécollage du développement de la province.

C’est le comité provincial sortant qui doit en principe organiser l’élection, avec l’accompagnement du  ministère provincial de la jeunesse et de la société civile. Mick Mutiki est le président de ce comité provincial sortant et fin mandat depuis des lustres.

Trésor Ilanga

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*