Bukavu : la société civile environnementale propose de planter les bambous pour sauver l’ITFM

Cette saison des pluies risque d’être fatale pour l’Institut technique Fundi Maendeleo, ITFM Bukavu.

Les érosions risquent d’écrouler et d’emporter l’ITFM. Les arbres qui soutenaient  cette colline surplombant la route nationale numéro 5 de la République Démocratique du Congo ont été coupés par les habitants et n’ont jamais été replantés. Les bâtiments de cette grande école technique de la province si pas du pays  sont à une distance de 20 mètres d’une grosse tête de l’érosion.

Les responsables de cette école technique refusent de s’exprimer sur la menace. Ils se disent être fatigués des promesses que les gouvernements central et provincial leur répètent  et ne réalisent pas.

La société civile environnementale quant à elle fustige la léthargie avec laquelle agit le gouvernement pour sauver  cette grande école qui fait la fierté de la ville de Bukavu de l’époque Congo Belge.

 « Les autorités regardent les habitants couper les arbres sur cette colline sans les inquiéter ni les interpeller. Par conséquent c’est l’ITFM qui est maintenant en danger. J’appelle les habitants en la conscience. Quand on coupe un arbre on doit planter au minimum dix autres .La société civile sensibilise d’ailleurs la population à planter au moins cinq arbres fruitiers pas seulement pour la consommation  des fruits mais aussi pour lutter contre les conséquences climatiques et les érosions  » indique Josué Aruna coordonnateur de la société civile environnementale.

Cet acteur de la société civile demande au gouvernement provincial de délocaliser les habitants sur cette colline et y planter les bambous.

L’ITFM est une école conventionnée catholique que la congrégation des Frères de la Charité gère.

Cet institut technique organise les options électricité, bâtiments machines et outils, menuiserie et mécanique automobile.

Claudine Kitumaini

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*