24 ans après, Munzihirwa attend toujours sa béatification

24 ans depuis son assassinat, Monseigneur Christophe Munzihirwa, ancien archevêque de Bukavu attend toujours sa béatification. A cette occasion, les fidèles catholiques ont organisé une procession dans l’avant midi de ce jeudi 29 octobre.

29 octobre 1996 – 29 octobre 2020 cela fait pratiquement vingt-quatre ans depuis la disparition de Monseigneur Christophe Munzihirwa, ancien archevêque de Bukavu.

A cette occasion, les fidèles des différentes paroisses, les religieuses et prêtres des différentes congrégations ont descendu dans la rue pour commémorer le vingt-quatrième anniversaire de la mort de celui qu’on appelle modèle et martyr de l’Eglise en Rdc.

Cette manifestation a pris l’itinéraire de Nyawera communément appelé place Munzihirwa jusqu’à la cathédrale de Bukavu où une messe a été dite.

Dans son homélie, Monseigneur François-Xavier Maroy a par la suite demandé aux fidèles catholiques de prier pour la cause de béatification de Munzihirwa. Il a également exhorté les chrétiens catholiques à être artisans d’amour et de paix à l’exemple du Christ.

Les chrétiens catholiques attendent impatiemment de voir le martyr (Mgr Munzihirwa) de la Rdc soit béatifié.

Murhula Nshombo note que Christophe Munzihirwa devait être nommé sur la liste des héros nationaux congolais pour son combat contre l’injustice. Je constate qu’au pays, l’on a tendance a banalisé la mort du prélat qui a prédit le scenario politique actuel que nous sommes en train de vivre. Je me demande comment un joueur peut être nommé héro et mettre dans les oubliettes le serviteur de Dieu qui a combattu l’injustice.

Pour rappel, Christophe Munzihirwa est assassiné à Nyawera dans la ville de Bukavu le 29 octobre 1996 par les éléments de l’Alliance des Forces Démocratique pour la Libération du Congo, AFDL .

Christian Kika

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*