Bukavu : Dans un conflit latent entre la Regideso et l’OVD, la population reste perdante.

Les installations de la régie d’exploitation d’eau, Regideso, bloquent le cours normal des travaux sur le chantier routier dit chez kibonge. Cette situation est perceptible après le constat réalisé ce mardi par un journaliste de notre rédaction.

Les travaux tournent au ralenti sur le chantier routier dit chez Kibonge. Il est situé au carrefour des trois communes de Bukavu et non loin du marché central de Kadutu.

Des engins lourds de l’Office de Voirie et Drainage déployés sur le lieu restent inactifs. Ils obstruent d’ailleurs le passage à d’autres engins automoteurs.

Les transporteurs des gros camions dits ‘’poids lourds’’ ne peuvent plus traverser à cet endroit. Une difficulté observée lors du déchargement de leur cargaison.  

Des mottes de terres charriées de cailloux ont été remblayées sur la chaussée mais aucune canalisation d’eaux n’est prévue de part et d’autres de la chaussée.

Cet espace présente l’image d’un chantier abandonné. Les petits commerçants ont repris leurs activités commerciales aux abords de cette route.

Le mouvement citoyen Observatoire d’Action Parlementaire et Gouvernemental, OBAPG, avait mis la pression sur le gouvernement provincial pour que la route dite chez Kibonge soit réhabilité et que la circulation soit fluide.

Amos Bisimwa,  leader de cette organisation citoyenne regrette de  l’arrêt brusque des travaux.

Du côté de l’Office de Voiries et Drainage, OVD, cet arrêt brusque des travaux se justifie par la présence sur la chaussée, des installations de la Regideso.

« Il appartient à la Regideso d’entretenir d’abord ses ouvrages avant que les travaux se poursuivent normalement », appelle un des responsables. L’année finira-t-elle sans que les travaux de chez Kibonge ne soit finis ? Attendons voir.

·        Trésor Ilanga

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*