Humour à Bukavu : Des femmes déterminée à promouvoir la cohésion sociale.

Pour la première fois, des  femmes sont  au centre d’un grand rendez-vous festif. Il s’agit du festival « Zero polemik ». Ce gala a été lancé ce mercredi 16 décembre 2020 par ‘’Bukavu  comedy Club’’. Elle  va durer 9 jours soit du 16 au 24 Décembre 2020.

Une vingtaine de jeunes filles seront formées. Ce renforcement s’inscrit dans le sens de leur participation active au festival zéro polémique. Cette énième édition vise à améliorer la cohésion sociale. Parmi sa mission, on note également la détraumatisation des habitants de Bukavu pendant cette période de crise due à l’expansion de covid-19.

Joyeux Bin-Kabojo, humoriste de Bukavu et président du festival Zéro Polémique, indique que cette édition est spéciale. Sa particularité est telle qu’elle va devoir honorer des talents des humoristes femmes de la région. Les jeunes filles en formations vont pareillement prester dans cette édition. Trois meilleures d’entre-elles seront récompensées confirme l’artiste Kabojo.

Le festival zéro polémique a été créé en 2018 par Bukavu club comedy. C’était dans le but de pouvoir célébrer les talents des jeunes humoristes Congolais  et apporter un changement dans la communauté en se servant de l’art.

Du 17 au 22 décembre, une série de spectacles au sein desquels l’humour sera au centre des préoccupations des spectateurs est au rendez-vous. Ce sera au centre culturel ECKA situé à Karibu café de Muhumba.

Les activités seront clôturées mercredi 24 décembre par un gala de rire  dans la salle Bodega.

Les humoristes Congolais de Kinshasa comme Sai-Sai, Hervé Mukendi de Goma  et Joyeux Bin-Kabojo de Bukavu vont agrémenter ces solennités. Ce soir, l’Institut Français de Bukavu va servir de cadre, un spectacle intitulé « Le caleçon du patron ».

·         Claudine Kitumaini

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*