Bukavu : Le manque de courant électrique dans plusieurs quartiers de la ville de Bukavu occasionne le banditisme.

Certains habitants de la ville de Bukavu déplorent le non-respect du calendrier de délestage à Bukavu. Selon eux, cette situation accentue l’insécurité.

On constate le noir dans plusieurs quartiers de la ville. Ce qui engendre une certaine promiscuité. Même à des moments que l’on suppose avoir de la fourniture en énergie électrique.  

Certains habitants craignent de ce que cela présente comme conséquences sur le plan économique et sécuritaire.

Ces coupures inattendues de l’énergie électrique  occasionnent plusieurs dangers. C’est notamment des incendies provoqués par un mauvais raccordement des fils électriques à ceux qu’on surnomme « bi-groupés » ou générateurs qui alimentent certains quartiers en énergie alternative.

Certaines personnes contactées par la radio web Sauti ya Mashariki regrettent que la Snel n’ait pas communiqué en rapport avec la desserte actuelle.

Ceux qui gardent leurs aliments dans les frigos et congélateurs ne savent comment se comporter actuellement. Pour elle, cette pénurie du courant va occasionner un déséquilibre thermique des produits conservés. Avec ça, il y aura certainement une perte de stock.

Une frange d’habitants demande à la Société Nationale d’Electricité de fournir beaucoup d’efforts pour que ces quartiers soient desservis en énergie, et le plus vite possible.

Des sources proches du directeur de la Snel, Jovy Mulemangabo, renseignent quant à elles que l’une des turbines de son barrage a connu une panne au niveau de ses réacteurs. Selon ce cadre, des techniciens sont à pied d’œuvre pour pallier cette situation. Néanmoins, les abonnés qui sont connectés sur le cash power connaîtront moins de désagréments.

·        Claudine Kitumaini

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*