Uvira : Les armes légères et de petit calibre circulent. Seuls les curieux s’en aperçoivent.

Deux jeunes garçons ont été arrêtés dans le village Mutarule le 28 janvier. C’était vers 18 heures.

A bord de leur moto de marque ‘’DT’’, ces présumés bandits ont été immobilisés par des militaires des forces armées de la RDC.

En partance pour Uvira, ils avaient dans leur sac, des armes à feu, dont, des munitions. Ces armes étaient démontées car le sac ne contenait que des pièces. « Une fois arrivés à destination, ils réalisent l’assemblage de ces armes qui terrorisent la population », avouent certains experts.

Ils ont été acheminés à Luvungi où se situe le commandement bataillon. Contacté par Madame Hortense C. du club de lecture du souverain libre d’Uvira, Dieudonné Kasereka, le communicateur des Fardc et porte-parole des opérations sokola 2 confirme cette nouvelle.

La nouvelle société civile congolaise à travers sa coordination du Sud Kivu loue la vigilance des militaires républicaines. Elle recommande aux forces loyalistes de mener d’autres filatures afin que des personnes impliquées dans cette opération soient arrêtés pour détention illégales des munitions et le port d’armes par des civils.

Les acteurs de cette structure citoyenne condamnent ce genre de pratique que promeuvent certains jeunes, ennemis de la paix.

André Byadunia, coordonnateur de la nouvelle société civile du Sud Kivu appelle la population à veiller sur ces suspects. Il demande à la population de dénoncer tout mouvement suspect de nature à promouvoir l’insécurité sous toutes ses formes.

Le village Mutarule est situé sur la route nationale n°5. Il est circonscrit dans le groupement de Luberizi en chefferie de plaine de la Ruzizi.

·         Egide Kitumaini

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*